Et quatre ambiances bien différentes ! D’un côté Jacques Ferrandez et les manifestations du Hirak, de l’autre Jayne Mansfield, blonde platine hollywoodienne au QI de 163. À moins que ce ne soit Asaf Hanuka, portant un regard sur son quotidien à Tel-Aviv, sinon Yslaire sur les traces de Jeanne Duval, la muse de Charles Baudelaire…

Casemate n°146 consacre sa une à l’une de ces bandes dessinées. Laquelle de ces belles images remportera la bataille de la couverture ? Faites vos jeux, avant la réponse vendredi 23 avril, chez votre marchand de journaux.

4 Commentaires

  1. Hmm! La couverture 4, beaudelairienne, est osée genre “l’origine du monde” de Courbet, donc peu probable avec l’auto-censure de notre époque comme le souligne Manara dans un récent Casemate ; la 3 humour noir et acerbe rendrait morose ; je penche pour la 1 en effet “politiquement correct” où l’on peut imaginer une histoire derrière le dessin ou bien la 2 assez représentative des couvertures casematiennes déjà publiées.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.